DGUV

Information DGUV 212-515

L’Information DGUV 212-515 (auparavant BGI 515) s’adresse à plusieurs secteurs d’activité ; elle est intitulée « Équipements de Protection Individuelle » et informe les entreprises et les assurés sur le choix et la mise à disposition d’EPI. Cette Information mentionne non seulement qu’un EPI approprié doit être mis à la disposition du personnel, mais aussi quels sont les critères auxquels ils doivent répondre pour être appropriés. Pour être considéré comme approprié, l’Équipement de Protection doit :

  • correspondre à l’état actuel de la technique ;
  • réduire les risques identifiés à un strict minimum ;
  • tenir compte non seulement de la mission à effectuer mais aussi d’aspects ergonomiques de l’utilisateur, notamment en termes d’ajustement et de poids ;
  • être facile à utiliser et à régler pour le domaine d’activité concerné.

Pour l’utilisation de l’Équipement de Protection Individuelle contre les chutes (EPI antichute) tout spécialement, on se référera également à la Règle DGUV 112-198 (auparavant BGR 198).

Formation pour utilisateurs d’EPI antichute

L’Information DGUV 212-515 aborde également l’obligation de l’employeur d’assurer que l’EPI n’engendre aucun risque supplémentaire. C’est le cas notamment lorsque l’équipement n’est pas utilisé correctement. En matière de protection antichute précisément, le libellé de l’Information DGUV 212-515 est le suivant : « L’entraînement à une utilisation correcte évite de créer des risques supplémentaires, par ex. un harnais antichute mal mis. » Dans le cadre de formations relatives à l’EPI antichute, le personnel peut s’entraîner à utiliser comme il se doit les harnais antichute, connecteurs, enrouleurs, points d’ancrage ainsi que d’autres composants et mesures de protection contre les chutes de hauteur dangereuses. Une formation est toujours obligatoire lorsque l’EPI doit protéger contre des dangers mortels et, par conséquent, a fortiori dans le cas des EPI antichute.

Durée d’utilisation de l’EPI antichute

L’EPI antichute doit être utilisé uniquement pendant la durée d’utilisation préconisée par le fabricant. De plus, certains équipements de protection, tels que le harnais ou les connecteurs de l'EPI antichute, sont soumis à un contrôle obligatoire. Indépendamment de cela, l’Information DGUV 212-515 mentionne les contrôles devant être effectués par les assurés de manière autonome. Pour la protection antichute, elle cite en exemple le contrôle visuel avant chaque utilisation afin d’identifier des « coutures endommagées sur les harnais antichute ».

Travaux à risque de chute

Le quatrième chapitre de l’Information DGUV 212-515 s’intéresse presque exclusivement à la protection contre les chutes de hauteur et autres chutes. La distinction est faite entre l’utilisation de l’EPI antichute pour rattraper les chutes (arrêt) ou pour les éviter (rétention). La question fondamentale des travaux effectués en solitaire est abordée. Dans le cas des systèmes antichute (arrêtant les chutes), le travail en solitaire est interdit ; les systèmes de rétention pourront éventuellement être utilisés en solitaire sur la base d'une évaluation individuelle du risque.

En savoir plus sur ce thème
keyboard_arrow_up