DGUV

Principe fondamental DGUV 312-906

Le principe fondamental DGUV 312-906 « Principes pour la qualification d’experts au contrôle et à l’évaluation  des Équipements de Protection Individuelle contre les chutes » constitue la base de formation d’un expert agréé, apte à procéder au contrôle annuel de l’Équipement de Protection Individuelle contre les chutes (EPI antichute). Ce contrôle régulier est prescrit par la législation et par les assurances afin de permettre une utilisation irréprochable et sûre de l’EPI antichute pendant de longues périodes. Ce principe expose notamment les objectifs des formations ainsi que la formation théorique et pratique des experts en EPI antichute.

Formation d’expert en EPI antichute

Il est clairement indiqué que les exigences poussées en matière d’Équipements de Protection Individuelle contre les chutes portent également sur leur contrôle régulier. L’équipement est destiné à la protection contre les dangers de mort. C’est pourquoi le contrôle de l’EPI antichute doit être effectué uniquement par un expert ayant suivi une formation approfondie et complète. La participation à un séminaire de formation se soldant par un examen sur les connaissances pratiques et théoriques sert à attester de cette compétence. Les participants reçoivent alors un certificat correspondant. ABS Safety propose également une formation d'expert en EPI antichute et matériels de secours.

Contrôle de l’EPI antichute

Un expert en EPI antichute est autorisé à procéder au contrôle de l’équipement. Il sait reconnaître les défauts et les traces d’usure sur les harnais, connecteurs, longes et autres équipements. Il examine également les composants individuels et sait reconnaître les coutures défaites ou bien encore les mousquetons trop sollicités par exemple. Le résultat du contrôle est consigné dans le registre de contrôle de l'EPI antichute concerné. Ainsi, les utilisateurs peuvent s’assurer avant utilisation que l’équipement peut continuer à être utilisé et est contrôlé régulièrement. Cependant, l’utilisateur n’est pas pour autant dispensé de procéder au contrôle visuel individuel de son équipement avant chaque mission.

keyboard_arrow_up