EPI antichute

Connecteur

Dans la protection antichute, le terme de « connecteur » désigne les divers types d’élingues et de longes avec lesquels les opérateurs en hauteur et sur les bords de chute s’arriment sur un dispositif d'ancrage. Il assure la liaison entre la protection antichute et la personne à sécuriser. L’une des extrémités du connecteur est accrochée au point d’ancrage ou à la ligne de vie installés sur le bâtiment, l’autre au harnais porté au corps par l'utilisateur. Les connecteurs sont conçus de manière à arrêter l’utilisateur en cas de chute. Ils servent en outre de positionnement au poste de travail. Ils sont communément fabriqués en matériau textile robuste et se présentent par exemple sous forme d’élingues à âme gainée ou de sangles. Les enrouleurs contre les chutes de hauteur disposent généralement de sangles ou d'élingues en acier inoxydable.

Types de connecteurs

Les connecteurs arrêtant un utilisateur dans sa chute sont équipés d’un amortisseur de chute intégré ou supplémentaire. Les longes et l’antichute mobile incluant un dispositif d’assurage flexible disposent par exemple d’un absorbeur d'énergie de chute (sangle). Les enrouleurs contre les chutes de hauteur sont souvent équipés d’un amortisseur intégré. Selon leur type, le domaine d’utilisation et les composants intégrés, les connecteurs sont régis par des réglementations coercitives ; ils sont homologués et marqués conformément à une ou plusieurs normes. Quelques certifications courantes :

  • Antichutes suiveurs incluant un support d’assurage flexible selon norme EN 353
  • Connecteurs selon norme EN 354
  • Absorbeurs d’énergie de chute selon norme EN 355
  • Éléments de connexion (mousquetons par ex.) selon norme DIN 362.

Les connecteurs peuvent être de configurations très variées. L’antichute mobile incluant un support d’assurage flexible combine la longe avec un absorbeur d’énergie de chute et un raccourcisseur d’élingue manuellement réglable, ce qui permet d’adapter la longueur individuellement et d’avoir toujours une élingue tendue.

En revanche, les sangles doubles (ou longe en Y) ont une longueur fixe mais disposent de trois mousquetons. Le mousqueton  isolé est attaché au harnais antichute de l’utilisateur, les deux autres sur le dispositif d’ancrage. Les mousquetons jumeaux à l'extrémité de la longe sont déplacés l’un après l’autre d’un point d’ancrage à un autre et aux supports intermédiaires de lignes de vie non franchissables. Ainsi, ils assurent une sécurisation sans interruption.

keyboard_arrow_up