Termes techniques généraux

Dispositif d'ancrage

Un dispositif d’ancrage (DA) est un système antichute pour personnes, offrant au moins un point d’ancrage. Les dispositifs d’ancrage sont souvent fixés durablement sur un bâtiment (par ex. sur toits plats, toits pentus, façades) ou sur une infrastructure (telle que machines, voies de cheminement de grues, éoliennes, etc.). Combinés à l’Équipement de Protection Individuelle contre les chutes (EPI antichute), ils peuvent être utilisés comme système de sécurité. Les dispositifs d’ancrage peuvent être conçus en tant que solutions de rétention prévenant une chute ou comme système antichute.

Deux types principaux de dispositifs d’ancrage

Comme décrit dans l’Information DGUV 201-056 portant le titre « Bases de planification de dispositifs d’ancrage sur toitures », un dispositif d’ancrage peut être basé sur plusieurs points d’ancrage. Le document d’information en distingue deux types :

  • les « points d’ancrage rigides » sont des points d’ancrage uniques avec un seul œillet d’ancrage ;
  • les « points d’ancrage mobiles sur câble ou rail » sont des chariots sur des lignes de vie ou des systèmes de sécurisation à rails. Le chariot possède un œillet d’ancrage et se déplace librement sur certains segments ou bien sur toute la longueur du dispositif d’ancrage.

Dispositifs d’ancrage selon norme EN 795

Selon la norme EN 795, on distingue cinq types principaux de dispositifs d’ancrage.

  • Classe A : points d’ancrage uniques fixés durablement à l’infrastructure ;
  • Classe B : points d’ancrage temporaires pouvant être retirés après utilisation sans laisser de traces ;
  • Classe C : lignes de vie ;
  • Classe D : systèmes de sécurisation à rail ;
  • Classe E : dispositifs d’ancrage maintenus par leur propre poids.

La Décision d’exécution de la Commission de l'UE 2015/2181 modifie cependant le domaine d'application pour certaines parties de la norme EN 795. Elle constate que seules les classes B et E sont des ancres amovibles et sont concernées par le domaine d’application de la Directive EPI 89/686/CEE.

Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans les articles DIN EN 795 et Homologation générale de l’organisme de surveillance pour la construction (abZ).

Dispositif d’ancrage ou possibilité d’ancrage pour EPI antichute ?

En dehors des dispositifs d’ancrage techniques, des possibilités d’ancrage  peuvent être utilisées pour sécuriser contre les chutes. Il s’agit par exemple de tubulures portantes, de poutres ou de poutrelles pouvant servir temporairement de support de fixation pour un EPI antichute. On vérifiera que la force portante de la structure est suffisante pour l’utilisateur qui doit s’y arrimer temporairement.

Ancrage correct

Pour pouvoir se déplacer dans la zone dangereuse en toute sécurité, l’utilisateur doit arrimer son Équipement de Protection Individuelle antichute sur le dispositif d’ancrage. Pour cela, un connecteur adapté et bien sûr un harnais sont nécessaires. Selon la situation, des antichutes suiveurs ou des enrouleurs contre les chutes de hauteur peuvent être utilisés lorsqu’ils sont homologués pour les utilisations horizontales.
De manière générale, pour un ancrage correct : le port d’absorbeurs d’énergie de chute est indispensable.

En savoir plus sur ce thème
keyboard_arrow_up