Termes techniques généraux

Espace confiné

Selon la règle DGUV 113-004 « Réservoirs, silos et espaces confinés », les espaces confinés sont des zones partiellement ou complètement fermées par des parois solides. Leur accès est généralement étroit lui aussi. Par conséquent, la circulation d’air peut y être limitée, et des substances dangereuses et des polluants peuvent s’y accumuler. De ce fait et par les espaces restreints même, ces derniers présentent des risques spécifiques, inconnus à des postes de travail ordinaires.

Exemples d’espaces confinés

Des exemples d’emplacements typiques où des travaux doivent être effectués en espace confiné :

  • réservoirs, silos et soutes,
  • fosses,
  • puits,
  • espaces creux et cavités dans des bâtiments et des machines,
  • installations éoliennes,
  • poutres-caissons de ponts.

Pour quel mode d’accès une protection antichute est-elle importante ?

Il existe diverses possibilités d’accès à des espaces confinés. Pour les modes d’accès suivants, une attention toute particulière doit être accordée à la protection antichute :

  • échelles,
  • échelles mobiles,
  • échelles d’ascension,
  • équipements pour le hissage de personnes selon Règle DGUV 101-005,
  • dispositifs de suspension du corps et poulies (processus de levage jusqu’à 5 minutes maximum),

À quoi faut-il veiller tout particulièrement en matière de protection antichute dans des espaces confinés ?

Contrairement aux zones à risque de chute sur des surfaces extérieures, de petites hauteurs de chute peuvent déjà présenter des risques importants dans des espaces confinés. L’une des raisons peut être la présence massive de salissures propices aux glissements. D’autre part, les blessures peuvent avoir des conséquences plus graves en raison des possibilités de secours fortement limitées.

En matière de protection antichute en espace confiné, les mesures techniques doivent être préférées aux mesures individuelles. Précisément lorsqu’un silo ou une soute abrite des matières présentant un risque d’enlisement, il est préférable de mettre en place des solutions techniques telles que des plateformes de travail fixes ou des équipements pour le hissage de personnes. Dans de tels cas, l'Équipement de Protection Individuelle contre les chutes est généralement inapproprié.

Si l’Équipement de Protection Individuelle est utilisé uniquement pour des mesures de secours potentiellement nécessaires, il devra néanmoins être mis en place avant de pénétrer dans les lieux, et porté constamment. Lorsque qu’aucune raison impérieuse ne s’y oppose, une connexion à des appareils de secours devra être maintenue en permanence. Pour des travaux présentant des risques spécifiques dans des espaces confinés, une telle mesure de prévention au travail pourra être, entre autres, l’utilisation de dispositifs de sécurisation déjà équipés d’appareils de secours (un trépied avec dispositif de hissage par exemple).

keyboard_arrow_up