Termes techniques généraux

Zone à risque de chute

Dans les Règles ASR A2.1, il est défini que les postes de travail et les voies d’accès à une distance de plus de 2,0 m d’un bord de chute ne font pas partie de la zone à risque de chute. Par suite, toutes les zones se trouvant à moins de 2,0 m du bord de chute font partie de la zone à risque de chute.

À quoi doit-on veiller dans le cas de travaux dans la zone à risque de chute ?

Seules les personnes sécurisées contre les chutes sont autorisées à travailler à moins de 2,0 mètres du bord de chute. Les mesures de protection collectives, telles que les garde-corps de protection ou les filets de sécurité, doivent être préférées aux mesures de protection individuelles.

Lorsqu’une protection collective n’est pas possible, un Équipement de Protection Individuelle contre les chutes (EPI antichute) est utilisé ; il permet aux personnes formées de s’arrimer sur des dispositifs d’ancrage existants homologués. Font partie de cet équipement dans tous les cas un harnais antichute et un système de fixation approprié (par exemple un connecteur).

En l’absence d’un dispositif d’ancrage fixe, d’un système à rail ou d’une ligne de vie sur le bâtiment, des dispositifs d’ancrage mobiles peuvent aussi être utilisés. 

keyboard_arrow_up