Barrière de protection contre les chutes

Une barrière est une mesure à effet collectif empêchant les opérateurs de tomber aux bords de chute voire de s’approcher de la zone de risque de chute. Selon BG Bau, l’association professionnelle du secteur de la construction en Allemagne, une barrière pourra être une chaîne ou une élingue, mais en aucun cas un simple ruban de délimitation. D’autres variantes de barrières efficaces sont des solutions périphériques, par exemple sous forme d’un garde-corps.

Protection collective sous forme d’une barrière

En tant que protection collective sous forme de garde-corps, de balustrades ou autres constructions, les barrières sont des mesures de protection antichute. Leur fonction est de protéger toutes les personnes, même lorsque celles-ci ne disposent d’aucun autre équipement ni de connaissances spécifiques de cordiste. Un garde-corps protège toute personne contre une approche involontaire d’un bord de chute. Si quelqu’un trébuche contre la protection périphérique, un garde-corps homologué résiste à la force exercée.

Les barrières servent souvent à avertir

Les barrières servent souvent de marquage de la zone dangereuse à titre préventif. La seule présence d’une chaîne, d’un grillage ou d’une élingue de délimitation signale aux personnes visuellement ou par contact de ne pas s’aventurer dans la zone située au-delà de cette barrière. Par conséquent, on essaye de prévenir d’entrée tout risque de chute si possible. C’est la raison pour laquelle de telles barrières présentent souvent des couleurs de signalisation voyantes.

Rambarde installée sur un toit plat en béton sans pénétration de toit.