Termes techniques généraux

Système antichute

Le système antichute fait partie de la norme DIN EN 363 « Équipement de Protection Individuelle contre les chutes de hauteur – Systèmes individuels de protection contre les chutes ». Ce système est caractérisé par le fait que l’utilisation d’un Équipement de Protection Individuelle contre les chutes (EPI antichute) permet d’arrêter une chute accidentelle.

Protection de l’utilisateur contre un impact au sol

L’utilisation d’un système antichute ne permet pas d’empêcher la chute libre ni l’accident en soi. Le système antichute protège l'utilisateur contre un impact au sol ou sur des structures en contrebas en cas de chute.

La protection antichute a ses limites

La protection de l’utilisateur n’est garantie que dans certaines conditions. Pour identifier ces conditions et profiter de cette protection, l’utilisateur doit suivre une formation au moins une fois par an.

Limites physiques et physiologiques

Le système antichute obéit aux lois de l’accélération et de la gravité. Pour nous, cela signifie que plus l’utilisateur est lourd et plus la hauteur de chute est importante, plus l’impact au sol sera sévère.

Dans le système antichute, le corps en chute n’atteint pas le sol mais est retenu par l’Équipement de Protection Individuelle contre les chutes, engendrant alors la force de choc de retenue. Sans éléments amortisseurs de chute, l’énergie est transmise intégralement au corps humain. Selon le cas de chute libre, des lésions graves voire mortelles peuvent en résulter.

Dans le système antichute, les absorbeurs d'énergie de chute sont obligatoires ! Ils réduisent les forces émergentes à un niveau supportable pour le corps humain (6kN maxi. selon la norme EN 355).

Limites de l’Équipement choisi (EPI antichute)

Un Équipement de Protection Individuelle contre les chutes est testé pour ce qu’on appelle une chute normale. Toute situation en dehors des critères testés est dangereuse, car il n’est alors pas vérifié que l’EPI résiste bien et prodigue la protection souhaitée.

Sur le marché, il existe de nombreux fabricants et encore plus de produits. C’est pourquoi il est primordial que l’utilisateur sélectionne un Équipement de Protection adapté pour ses activités, et qu’il en connaisse les limites.

Un exemple simple pour ces limites d’utilisation est le poids maximal de l’utilisateur. Généralement, il est de l’ordre de 136 ou 140 kg. Dans certains secteurs cependant, le poids maximal de l’utilisateur est de 100 kg. Là, la prudence est de mise pour l’utilisateur. La notice d’utilisation fournit les renseignements nécessaires.

Conditions locales / spatiales

Pour utiliser des systèmes antichute, les conditions sur place doivent être considérées. Elles peuvent rapidement devenir des critères d’exclusion étant donné que généralement, elles ne peuvent pas être modifiées. En voici deux exemples :

Un des critères d’exclusion fréquents est un tirant d'air insuffisant. Un système antichute doit disposer de suffisamment d’espace libre vers le bas pour pouvoir réduire les forces résultant d’une chute. À la planification de systèmes de protection fixes sur toitures contre les chutes, seuls des systèmes de rétention permettant la réalisation de travaux parallèlement aux bords de chute devront être montés et utilisés si le tirant d'air est inférieur à 7 m.

Un autre critère d’exclusion est l’adaptation du concept de sauvetage aux conditions locales. Avant de commencer votre travail, vérifiez que le concept de sauvetage existant est bien applicable. Dans le cas contraire, il faudra d’abord adapter le concept avant de commencer les travaux.

Soyez toujours vigilant et attentif à votre environnement. Sur les chantiers justement, les conditions spatiales peuvent évoluer rapidement. Dans ce cas, l’attention de l’utilisateur est particulièrement sollicitée.

Les systèmes antichute comblent les lacunes dans la chaîne de la sécurité

Lorsque ses conditions d’utilisation sont respectées, le système antichute comble les dernières lacunes dans la chaîne de la sécurité. Les systèmes antichute peuvent être utilisés de manière très individuelle et souvent, ce sont eux qui permettent d’atteindre un lieu de travail ou bien de réaliser certains travaux à des endroits exposés.

Cependant, si on peut les éviter, mieux vaut leur préférer une solution de prévention. Une protection collective et des systèmes de rétention constituent alors de bonnes alternatives.

Système antichute & de rétention

Sur les toits plats, il est possible d'opérer de deux manières avec l’EPI antichute et les dispositifs d'ancrage. Cela dépend toujours de l’opérateur et du dispositif de sécurité installé.

En savoir plus sur ce thème
keyboard_arrow_up