Termes techniques généraux

Coordinateur Sécurité et Santé

Coordinateur Sécurité et Santé

Selon le paragraphe 3 de l’Ordonnance allemande sur la sécurité et la santé sur les chantiers (Verordnung über Sicherheit und Gesundheitsschutz auf Baustellen), la présence d’un coordinateur Sécurité et Santé « SiGeKo » est obligatoire lorsque des employés de divers entrepreneurs (corps de métier) travaillent sur un chantier. Bien qu’il soit mandaté par le maître d’œuvre, le coordinateur SiGeKo ne dispose pas du droit d’instruction envers les entreprises de construction.

Fonctions du coordinateur SiGeKo

Le coordinateur SiGeKo détermine les mesures nécessaires en matière de protection au travail, coordonne leur mise en œuvre et leur respect, tout en apportant son soutien à l'élaboration de mesures appropriées pour l'optimisation de la protection au travail. L’application du §4 de la loi allemande sur la protection au travail (Arbeitsschutzgesetz) pendant la phase de planification et d’exécution du projet de construction constitue la base de l’activité de conseil du coordinateur. Le mandat du coordinateur SiGeKo est régi par les règles de protection au travail sur les chantiers de construction (Regeln zum Arbeitsschutz auf Baustellen – RAB). L’élaboration d’un plan de sécurité et de protection de la santé fait partie de ses tâches majeures. Il contient des directives et des indications individuelles qui, selon la loi sur la protection au travail, doivent assurer que la sécurité et la santé des ouvriers du bâtiment ne soient pas mises en danger. Dans ce contexte, la protection antichute de personnes est un facteur déterminant, de même que la protection du chantier des influences extérieures.

Formation de coordinateur SiGeKo

Les règles de protection RAB mentionnent les compétences permettant de juger si une personne est apte à être coordinateur, à savoir : connaissances en matière de construction, de protection au travail, de coordination et une expérience professionnelle de deux ans au minimum dans les secteurs de la planification et/ou de l’exécution de projets de construction. Ces connaissances et capacités doivent être prouvées par la production de certificats, d’attestations ou de références.

En savoir plus sur ce thème
keyboard_arrow_up